Meaux – Le pont du marché

Pour protéger leur retraite, le 3 septembre 1914, les Britanniques font sauter
une arche du pont du Marché.

Pont du marché de Meaux
Pont du marché à Meaux pendant la Grande Guerre
Pont du marché à Meaux pendant la Grande Guerre

Description

1er septembre 1914, les habitants de Meaux craignent l’arrivée des Allemands.
Sur les 14.000 habitants de la ville, environ 1.000 à 2.000 meldois sont restés. L'Abbé Formé décrit la ville après l'exode :
« C’était la solitude, un vrai désert… [...] Toutes les portes fermées, tous les volets clos. Il me semblait que Meaux était une ville morte ».
C'est dans ce contexte que l'État-major britannique s'installe en ville, à partir du 2 septembre.

Détruire tout ce qui permettait de traverser la Marne apparut vite comme l'un des seuls moyens d’empêcher les Allemands d’approcher davantage de Paris.
Rapidement, on envisagea de détruire le pont auquel étaient alors joints plusieurs moulins et qui séparait le centre-ville du « quartier du marché ».
Le maire de Meaux, M. Lugol, était opposé à ce projet : il avait peur que les moulins soient détruits et il ne souhaitait pas que la ville soit coupée en deux. Il proposa de détruire le pont du Cornillon, comme cela avait été fait en 1870.
Le jeudi 3 septembre 1914, les soldats du Génie de l’Armée de Paris, font sauter à l’Est de la capitale, les ponts sur la Marne qui s’échelonnent de Lagny-sur-Marne, Annet-sur-Marne, Chalifert à Esbly.

Entre 15h00 et 16h00 à Meaux, le Royal Engineers britannique fait sauter une arche du pont du marché.
Les vieux moulins bâtis sur le pont, sont heureusement épargnés.
Les bateaux-lavoirs ont été coulés.
(Hélas, pour ces 5 moulins du marché, construits sur pilotis, et qui remontaient au 16e siècle, ils disparaîtront, à tout jamais, par un incendie, dans la nuit du 16 au 17 juin 1920).

De nos jours, cette arche du pont du marché, se différencie toujours des autres.
La ville de Meaux est scindée en deux parties, par la Marne : la vieille cité au Nord et le quartier du marché, au Sud.
Elle est aussi isolée : la ligne de chemin de fer pour Paris, d’un côté, et de l’autrevers l’Est, à Trilport, est coupée, les ponts ayant été dynamités.

A la fin de cette journée du 3 septembre : de Lagny-sur-Marne - Meaux - Trilport à La Ferté-sous-Jouarre, toute l’Armée britannique, en repli, aura franchi la Marne.

Contact

Pont du Marché
77100

01 64 33 02 26

Envoyer un mail

A proximité