Chambry - Monument des quatre routes

« A la mémoire des soldats de l’Armée de Paris »
Arrivés le 7 septembre 1914 au matin sur le champ de bataille, les zouaves du
Général Drude, doivent remplacer les troupes durement touchées les jours
précédents, et ont pour objectif d’occuper Chambry.

Monument des quatres routes
Monument des quatres routes

Description

Arrivés le 7 septembre 1914 au matin sur le champ de bataille, les zouaves du Général Drude, doivent remplacer les troupes durement touchées les jours précédents, et ont pour objectif d’occuper Chambry.
Lundi 7 septembre 1914, au matin, arrive sur le champ de bataille la 45e Division Algérienne, du général Drude.
Cette division, stationnée autour de Penchard est composée de 4 régiments : 3 régiments de zouaves et 1 régiment de tirailleurs.

Elle doit prendre part aux combats, et remplacer les premières lignes françaises durement éprouvées les 5 et 6 septembre, notamment les tirailleurs marocains.
Le 2e régiment de marche de zouaves et le 1er régiment de marche de tirailleurs ont pour objectif les crêtes d’Etrépilly, devant Barcy.
Quant aux 1er et 3e régiments de marche de zouaves, ils parviennent, sous le bombardement allemand, au carrefour des 4 routes, qui surplombe la cuvette de Chambry.
Leur mission est d’occuper ce village à tout prix.

Les hommes restent normalement administrativement suivis par leur régiment d’origine.
Le monument des quatre route, érigé sur demande du général Gallieni, gouverneur militaire du camp retranché de Paris, a été réalisé par des soldats du Génie.
Il fut inauguré le 12 septembre 1915 pour le premier anniversaire de la bataille de la Marne.

Une plaque indique :

A la mémoire,
des soldats de l’Armée de Paris
Morts pour la Patrie
sur les champs de bataille de l’Ourcq

Septembre 1914

Deux vers d’un poème de Victor Hugo sont gravés au revers du monument :

« Gloire à notre France Éternelle
Gloire à ceux qui sont morts pour elle ».

Contact

Carrefour de la D140 et la D38
77910

01 64 33 02 26

Envoyer un mail

A proximité