Barcy - Monument Notre-Dame de la Marne

« Tu n’iras pas plus loin »

En pleine bataille de la Marne, Monseigneur Marbeau, Évêque de Meaux, fit un vœu pour que sa ville soit épargnée.
Après la victoire française, il décida d’édifier un monument commémoratif à l’endroit même où fut stoppée l’avance allemande.
Ce monument, religieux et patriotique, inauguré en 1924, fut l’objet de très nombreux pélerinages, pour célébrer le « Miracle de la Marne ».
L’édifice est en granit et en fonte et représente la Vierge Marie à l’enfant, avec l’inscription «Tu n’iras pas plus loin ».

Notre Dame de la Marne
Notre Dame de la Marne
Notre Dame de la Marne

Description

Ce monument marque le point d’arrêt de l’invasion allemande, repoussée par les troupes françaises.

Il rappelle aussi Sainte-Geneviève (patronne de Paris mais aussi de Barcy).

Selon la légende, en 451, elle sauva, Paris, de l’invasion des Huns, l’envahisseur venu de l’Est…

Le lundi de Pentecôte, 9 juin 1924, sur le plateau des combats, le monument est inauguré, devant près de 4.000 personnes.

La statue en bronze, œuvre du sculpteur Louis Maubert (1875-1949), représente la Vierge à l’enfant.

Le monument a été édifié par un comité de souscriptions, et par la famille Marbeau, notamment d’Edouard Marbeau, exécuteur testamentaire de son frère, l’évêque défunt de Meaux, Monseigneur Emmanuel Marbeau (1844-1921).

C’est l’hommage au vœu qu’avait exprimé l’évêque, dès le 8 septembre 1914, en la cathédrale de Meaux, d’édifier un monument de reconnaissance, si la victoire l’emportait.

Inscriptions sur le monument :

SEPTEMBRE 1914
A NOTRE-DAME DE LA MARNE
VŒU DE S.G. MGR EMMANUEL MARBEAU EVÊQUE DE MEAUX

L’évêque choisira plus tard, lui-même l’inscription :
TU N’IRAS PAS PLUS LOIN

Cette statue s’élève au milieu du champ de bataille.

Elle est sur l’emplacement d’une immense croix en bois, érigée, juste après la bataille, à l’initiative de Monseigneur Marbeau, qui a acquis par ailleurs, une parcelle de ce terrain, pour l’édification du futur monument.

Malheureusement il ne pourra voir son projet achevé, il décède le 31 mai 1921.

Les autorités civiles et politiques ont toujours été réticentes, à venir commémorer ce « Miracle de la Marne » au pied de ce monument dédié à la Vierge et l’Enfant…

L’aspect religieux y étant représenté …

Pour y pallier, juste à côté, le samedi 8 septembre 2007, une stèle a été inaugurée
« A la mémoire de tous les combattants de la 1ère Bataille de la Marne »

Contact

A proximité